Rechercher
  • asso-quietude

Aider nos jeunes à prendre conscience des ondes électromagnétiques

Mis à jour : 18 oct. 2019


A l’occasion de la journée de cohésion organisée le 12 septembre 2019 par le lycée Pierre-Gilles-de-Gennes à Digne-les-Bains, l’association Quiétude rencontrait des adolescents pour les sensibiliser aux diverses ondes électromagnétiques qui les entourent, notamment leurs ordinateur et téléphone portables, afin de mieux les comprendre et de savoir s’en protéger.


L’atelier mettait en œuvre de nombreuses expériences pratiques et ludiques auxquelles les élèves ont particulièrement bien accroché. Les professeurs n’étaient pas en reste puisque certains ont avoué ne pas se douter de l’existence de la tension induite par exemple, comme en témoigne le professeur d’électricité : « Voilà trente ans déjà que je travaille avec l’électricité, mais c’est la première fois que je suis informé sur la question de l’électrosensibilité.


J’ai pourtant été exposé aux ondes radars quand je travaillais sur les avions, à des champs importants sur des alternateurs... » Chacun a ainsi pu prendre conscience de son exposition aux ondes et découvrir des moyens accessibles à tous d’en limiter les effets : mettre son téléphone mobile en mode avion durant la nuit, ne pas laisser un appareil chargé près du lit lorsqu’on dort, savoir dans quel sens brancher une prise...


Les adolescents se sont montrés très intéressés par les travaux pratiques qui ont égayé l’atelier proposé par l’association Quiétude. Alexandre et Yashi Picovschi étaient en effet venus avec un matériel adapté : avec le Cornet ED88TPLUS véritable appareil 3 en un qui mesure les hautes et basses fréquences et les ondes électromagnétiques , mesureur de tension induite, stylo à détection de champ électrique sonore... Les lycéens ont ainsi pu tester par eux-mêmes l’incidence des ondes en provenance des ordinateurs et de leurs téléphones portables sur leur propre corps. Ils ont pu saisir à cette occasion l’importance d’avoir des moyens de mesure, afin de pouvoir mettre en lumière grâce aux chiffres la présence de ces ondes d’autant plus difficile à remarquer qu’elles sont invisibles.


Après avoir vu une vidéo montrant la surexposition d’une chambre d’ado aux ondes, la plupart des lycéens ont eu envie de changer leurs habitudes. Ils ont cependant avoué qu’il leur paraissait plus facile de gérer la question de l’électricité dans leur chambre que de mettre régulièrement leur mobile en mode avion. Conscients que ces ondes sont nocives sur le long terme et en cas de surexposition, ils ont franchement expliqué qu’ils se servaient de leur téléphone dans de trop nombreuses occasions, et jusque pour faire leurs devoirs, pour pouvoir en modérer sensiblement leur usage.



Ils ont toutefois apprécié d’être informés précisément au sujet des ondes électromagnétiques, dont ils connaissaient la mauvaise réputation sans en comprendre les tenants et les aboutissants. Voir un kit pour les ados proposé par geotellurique.fr




« Que les jeunes ne s’inquiètent pas, rappelle Alexandre Picovschi avec humour, cet usage intensif du téléphone mobile donnera bientôt lieu à de nouvelles professions pour guider les utilisateurs du portable ! »



La pédagogie participative de l’association Quiétude a rencontré un franc succès au cours de cet atelier. Alexandre et Yashi avaient en effet intégré des jeux coopératifs afin d’impliquer chaque élève dans la découverte des ondes électromagnétiques et de faciliter l’apprentissage des notions. On peut notamment citer le jeu du cerceau, où chaque cerceau représente un type de courant en fonction de sa taille : le plus grand symbolise le courant alternatif, l’intermédiaire les champs électromagnétiques et le dernier les ondes du téléphone portable. Une corde représentait enfin le courant CPL (qui caractérise notamment le compteur Linky) et passait à travers les cerceaux. C’est ainsi une démonstration ludique qui a présidé à la prestation de l’association Quiétude et a séduit les adolescents, qui ont pu découvrir combien le corps absorbait les ondes en plaçant un camarade entre un mobile et un autre élève armé d’un appareil mesureur...


Les jeux interactifs n’ont pas leur pareil pour stimuler l’intérêt pour le sujet abordé et rendre vivant l’apprentissage. Retrouvez de nombreux mini-jeux de ce type regroupés en un paquet de cartes de jeux en soutenant la campagne Ulule de l’association Quiétude afin de diffuser ce mode d’apprentissage ludique et bienveillant ! Vous pourrez ainsi animer vous-même ce style d’atelier sur la prévention et l’hygiène électromagnétique. Le lien entre pédagogie interactive et électrosensibilité a permis une stimulation positive des élèves, qui se sont montrés particulièrement impliqués.


Envie d’aller plus loin ? Contactez l’association Quiétude pour qu’Alexandre et Yashi Picovschi réalisent une animation sur les ondes électromagnétiques chez vous ou dans votre structure.

0 vue

​© 2018 par Association Quietude